vendredi 14 avril 2017

Fabriquer des tourillons

Premièrement pour faire des tourillons il faut choisir un morceau de bois avec un fil droit. Sinon il a des chance de se casser et en plus de ça, comme il va chauffer un peu en le fabricant, il peut se courber pendant qu'on le fait.
Il faut faire un petit bâton, avec le fil droit, assez proche des dimensions voulue (un peu au-dessus).
Ensuite on bouffe les arrêtes sur 2 ou 3 cm d'un coté pour que le mandrin de la perceuse puisse le choper. De l'autre coté on taille un peu en pointe (on peut aussi commencer à bouffer un peu les arrêtes sur toutes la longueur).
Ça donne ça :


Lorsqu'on le place dans la perceuse il faut vérifier qu'il tourne droit. si ce n'est pas le cas desserrer le mandrin et déplacer le pour jusqu'à trouver une bonne position (dans l'absolue on peut quand même le faire s'il tourne en excentré mais c'est quand même plus simple et plus propre s'il est centré et droit).

Deuxième étape on coince le couvercle d'une boite de conserve avec une petite plaque (genre cagette) derrière dans un étau et/ou avec des serre-joins.
On perce des trous de taille différentes avec des mèches à métaux.
Avec des diamètre se réduisant de demi-millimétre en demi-millimétre. 1 mm ça passe encore mais selon les bois ça force quand même, pis ça a tendance a chauffer et bruler.
N'enlever pas les barbelures métalliques autour des trous, car c'est elles qui vont faire le gros du djob en faites !
Puis on fait passer le tourillons dedans en fesant tourner à fond :


Ça demande un petit coup de main. Avant de vous lancer avec des bois précieux faites des test avant hein !
Le truc c'est juste qu'il faut avoir un avancement et un retrait régulier. Si on s’arrête en chemin ça creuse au même endroit.

On obtiens ceci :


Alors, si on le laisse tel quel un tourillon fini dans un trou de 6mm peu entrer en force dans un trous fait avec la même méche, mais seulement a grand coup de marteau ! ..avec pas mal de risque de casse (surtout si le fil est pas droit).
En plus de ça il peut y avoir un phénomène d'écrasement du bois lors du tournage. Une fois humidifier par la colle le bois se désécrase, se regonfle un peu, et du coup y veut pus rentrer dans le trous !
Pour éviter ça je mouille le tourillon (à l'eau) pour ensuite le repasser dans le dernier trous. Et encore aprés je ponce un peu le tourillon jusqu'à ce qu'il rentre tout juste et sans trop forcer dans son trou.
J'avais essayer de finir avec un trous de 0,5 mm plus petit que le vrai mais le tourillon était trop petit aprés.
Il ya aussi une différence entre les trous fait à la méche à bois et celle à métaux.
Quoiqu'il en soit pour le final faut quand même mesurer tester ajuster etc. Mais la bidouille est bien pratique quand même.

jeudi 30 mars 2017

Fond guitare

Préparation du fond de guitare en bois de cagette. Bon j'ai pô pris les première cagette venu non-plus, j'ai choisi celle qui avait des coté épais ne se déformant pas à la main.
Un coup de ponceuse à bande sur une face. Ponçage des chants puis collage en utilisant ce que j'ai envie d'appeler la "technique du chapiteau". La distance entre les cales de cotés est un peu trop courte à la base :



Je vous passe tous les collages ça a pris 5 cotés pour avoir la largeur.
Puis ponçage de la face encore brute à la ponceuse à bande. Au final chus entre 2 et 3 mm d'épaisseur.

J'ai voulu décoller les barrages du fond d'origine au seiche-cheveux. Au final j'ai surtout décoller la première plaque du contre-plaqué :


Et là surprise, en tout cas pour moi, les barrages sont courbes !?
Du coup chus aller mesurer les guitares à mon frère pour vérifier, il a une classique et une folk. La folk a un fond nettement bombé avec la largeur des éclisses (cotés) variant pour suivre cette courbe.
La classique à l'air plate.. mais en faite non. Sur 24 cm de largeur ya environ 2mm de bosse. Parcontre les éclisses font toujours la même largeur comme-ci le fond était plat.
Du coup je sait pas trop comment m'y prendre pour coller les barrages. De ce que j'ai lus pour les fond bombé on utilisent normalement un disque à radius ..mais je vais pas fabriquer ce bidule juste pour ça quand même ! Est ce que juste pincer les bout suffira ? ..je vais poser la question sur un forum...

14 avril :
Pô eu de réponse, j'improvise..
Les barrages ayant des courbes différentes il m'a semblait plus logique de commencer par coller le plus plat et finir par le plus bombé.
A chaque fois j'ai utilisé le coin de l'établi.
Celui du haut :




J'avais prévus des petite cale en rondelle de bouchon de liege entre le barrage et les mâchoires des grand serre-joints mais une fois que la colle était là c'était trop galère à faire tenir en même temps (les barrage sont déjà arrondis au-dessus !).
J'ai également mis deux rondelles de liège entre la table et l'établi, au niveau des grand serre-joins. Finalement ya un léger mal collé/jointé au centre du barrage, comme-ci la plaque voulait se bombé davantage.
Du coup pour le suivant j'ai mis trois rondelle, une au centre, un peu plus fine que les deux autres, et les serres-joins n'ont pas était placé pile au-dessus de rondelle mais un peu décalé. Ça a corriger le probléme apparemment.
J'ai du bidouillé des "rallonges" pour les serres-joins :



Pas de photo pour le troisiéme et dernier barrage c'est le même principe que le précédent.

Chevalet guitare

N'ayant pas envie de refaire tout le vernis j'ai prévu de faire un chevalet suffisamment grand pour recouvrir les éclat de vernis.
J'ai donc tracer l'axe central, pris un papier calque et recopier le contour des éclats d'un coté puis de l'autre.
Ce qui ma permis de partir sur une forme, symétrique, qui recouvrirait les éclats :

 ( J'utilise le conditionnel parce qu'en faite j'ai du merdait quelques part au final ya deux petit coin qui mon échapper ! )

La table étant déformé à l’endroit du chevalet j'ai utilisé une technique que l'on ma donné sur un forum pour ajuster le chevalet en conséquence. En vert c'est du gros papier de verre. Le chevalet est poncé dans le sens manche/caisse hein !



Ça a bien dégrossi le truc mais comme la courbe n'est pas la même dans le sens haut/bas j'ai quand même du finir d'ajuster autrement (en faite le chevalet avait l'arréte "nord" de bien, la "sud" aussi mais il était bombé de sorte que les deux ne touchait pas en même temps, j'ai bouffé le centre avec une rape puis une petite cale à poncer jusqu'à ce que la cale puisse toucher les deux arrêtes en même temps ).

Le chevalet un peu dégrossi mais pas encore fini je les percer, placer pour qu'il recouvre les éclats (sauf les deux qui m'ont échapper) puis j'ai percer la table.
Le chevalet a était maintenus en place grace à des tiges filetés. Ce qui ma permis de tracer l'emplacement des cordes et du sillet.
Pour les cordes j'ai tracer leur emplacement sur "l'arrête Nord" ensuite avec une ficelle tendu j'ai tracé où devrait ce situé les trous :


Pour percer les trous j'ai jouer sur le fait que le coté de ma perceuse et plat, ça fait une donnée de moins à faire gaffe :


Pour le sillet je suis partis sur 1,5mm de compensation pour le E aigu et 2,5mm pour l'E grave.
Le trait de scie de ma scie à métaux fait 0,6mm. Du coup j'ai fait un trait d'un coté en laissant le trait de crayon. Pour faire le deuxiéme sans que la lame saute dans l'encoche du premier je me suis aider d'une cale en serrant dans l'étau. J'ai scié en gardant la lame à plat sur la cale. Ça a bien marcher, au final mon encoche fesait 1,8mm :



En pinçant du papier de verre sur le dos d'une lame de cutter je les amené à 2mm.

Le chevalet en place j'ai suivis ses contours avec la pointe d'un cutter.
Puis j'ai fait sauter le vernis.

Collage du chevalet !
Vu de dessous :


Et vu de dessus, les paillons du centre serre le centre ceux du haut sert les ailes :

ll


jeudi 5 janvier 2017

Rafistolage guitare


 Ma soeur ma refilé une guitare a retapé.
C'est pô une grande guitare et le manche est un peu tordu mais ça sera l'occasion de tester le bricolage sur une vrai guitare.
Je ne sais pas ce qu'il lui est arrivé. Le chevalet semble avoir était arraché de force :



Et le fond a un gros péte :


Je l'ai décollé avec un séche-cheveux a bout portant et un opinel.
Pour bouché les trous du chevalet j'ai fait des chevilles en bois et préparé des cales.
Le sérrage est un peu foirouilleux mais bon ...


dimanche 11 septembre 2016

Calebasse...

11 septembre 2016 :
J'ai des calebasses qui poussent dans le jardin. Ca y est je viens d'avoir des débuts de fruits.
C'était pas gagné car ya deux semaines ont à une 20 minutes de grêle, sur la fin des grêlons gros comme des demis balles de golf, les plants ont bien ramassé !




( c'est une piéce de 50 centimes à cotés)

Pour l’instant les fruits sont rikiki (cherchaient bien, en plissant les yeux, au centre !) :


Idéalement si elles arrivent à maturité j'aimerais pouvoir faire un banjolélé ou un ukulélé (le choix dépendra de l'épaisseur de la peau je pense, assez épaisse pour supporter le serrage de la peau -> banjo, sinon uku).

Pour le manche j'ai du zebrano, la touche du noyer et la table d'harmonie (si pas banjo) le même noyer. J'ai commencé à scié une planche fine pour la table, ça n'a l'air de rien mais avec l'arthrite au épaules j'en ai chié quand même :


Prochaine photo du fruit dans une semaine ...

18 septembre :


Decembre :
Un poil trop petite pour un ukulélé. J'en ferais sans doute des kalimba.
Je croise les doigts pour l'an prochain ...