lundi 24 mars 2014

TARDIS, console : ossature bois

L'extérieur de la console est prévus en bois. Car c'est le plus simple à travailler.
En noyer (bois plutôt sombre, chocolat au lait zébré de chocolat noir, trés beau !) parce que je n'ai en stoc que ça où du sapin. Hors le sapin c'est un peu trop tendre pour être travaillé en précision.
Le noyer c'est très beau mais c'est pas important puisque normalement il devrait être repeint pour donner un aspect vieux cuivre.
Cette ossature en bois devra maintenir les plaques de plexiglas. Il me faudra donc finir la partie mécanique (plaques en plexi) en même temps.
Je n'ai pas encore fini.
Rien d’extraordinaire pour aujourd'hui. J'ai dégrossi mes piéces à la scie, à la râpe, au ciseaux à bois et à la plaque à poncer.
Ce que j'appel la "plaque à poncer" c'est tout simplement une plaque sur laquelle j'ai collé (et pressé) une feuille de papier de verre. C'est un outils trés pratique. Étant plat cela permet de dégauchir (=aplanir) des petites pièces très facilement. Si vous vous en faire une je vous recommande un grain relativement gros (genre 80) et du papier de verre sur un support en toile émeris plutôt qu'en papier, car même si c'est plus cher avec une toile une fois collé la plaque pourra tenir le coup pendant des années. Contre quelques semaine avec du papier. La mienne, en toile, a déjà plus de 10 ans et elle m'est encore utile pour tout un tas de truc !
Autre anecdote pratique, du papier calque et du carton fin (du genre emballage de céréal pour le p'tit déj) sont utile pour se faire un gabarit en carton qui servira à marquer les courbes sur le bois etc ...
Encore une autre : Lorsque les pièces à travailler sont très fragile et ne supporteraient pas la râpe ou le ciseau à bois, la scie à métaux est plus délicate. C'est plus long ! Mais en succédant plusieurs traits de scie les uns à cotés des autres comme s'il s'agissait d'un peigne à cheveux ya beaucoup moins de risque de casse !
L'ossature est faite de deux cotés et une ceinture.
Bon allez quelques photos :




Le plus à droite ..gauche est un coté, suivis du gabarit en carton, puis le bandeau et enfin deux pièces qui devront être collé pour donné le second coté.
La courbe des cotés étant assez grande pour que le tout soit quand même un minimum solide chaque coté est fait de deux petites piéces qui sont collé ensuite. Celle-ci s'emboite avec des coupes à mi-bois.
Photo suivante les deux cotés, dont l'un n'a pas encore était collé :






Autre détails important ayant plusieurs petites défauts par-ci par-là que je devrais caché plus-tard avant de peindre, je garde de la sciure de bois. J'en ferais de la pâte à bois plus tard ...
Ils me restera encore à ajuster tout ça entre eux et avec les plaques en plexiglas.


( Pour voir tout les articles concernant ce projet cliquer sur "TARDIS"
juste là \downarrow )

La cabane des Minis

Ma sœur à récupérer une chatte sauvage et ses 3 petits (surnommé "les minis").
Voici une cabane faites pour eux à partir de planche de palette pour l'extérieur (la partis visible) et de quelques plaques d'agglo pour l'intérieur.
L'armature a était faite à partir des entretoises des palette (de plus grosse section que les planches).
Elle est logeait est à l'extérieur sous un escalier en béton :



La porte à une chatiére (naturellement !) mais elle peut aussi s'ouvrir en grand.

Les panneaux extérieurs (la porte et le coté visible) sont des planches de palette auxquelles j'ai fait une feuillure pour les assemblaient (collé) :
Les planches n'étant pas parfaitement droites et n'étant pas exactement de la même épaisseur, pour "aplanir" le coté extérieur j'ai pris la défonceuse avec un fer droite, basique, et j'ai réglé pour qu'il ne mange qu'un petit milimétre. Ensuite je l'ai baladé audessus de la surface en insistant sur les endroits qui dépassaient :


 Là j'ai tracer les planches exagérément de traviole pour illustrer.
Naturellement cette méthode n'aplanis que superficiellement et demande de ne pas insister une fois qu'une bosse à était ramener localement aux même niveaux.
Ça sert juste à créer l'illusion !
Aprés ça un coup de ponceuse et on pourrait croire que le panneau est parfaitement dégauchi.

Voici l'intérieur (sans les couvertures ) :



On a rajouté des petites plaques de polystyrène (de plafond) au-dessus et sur le coté (non-visible par l'intérieur) pour isoler du mur et de l'escalier.

Le hublot à était fait en plexiglas (coupé à la sauteuse avec une lame à petite dent, type métaux).
Son emplacement a d'abord était creuser sur un petit centimètre d'une rainure circulaire (avec un compas sur la défonceuse, coté extérieur).
Puis grossièrement coupé à la scie sauteuse (d'abord un trou de perceuse pour faire passer la lame de scie).
Et une feuillure faite par l'intérieur (avec le roulement à bille du fer s'appuyant sur le bord de la rainure déjà faite) et venu finir le boulot.

La cabane est adopté :


jeudi 13 mars 2014

TARDIS, Mécanique : Premier essai

Pour que les rouage puisse t'être apparant je vais les fixé sur des plaques de plexiglas.
Le plexiglas c'est pratique, en plus d'être transparent et solide ça se travail assez facilement à la scie à métaux, la lime et au papier de verre.
Initialement j'avais prévus de maintenir 3 épaisseurs de plexiglas avec des petites cales (également en plexiglas) entre chacune d'elle, uniquement en collant.
Mais finalement ça n'était vraiment pas pratique pour faire des essais. Ca m'aurrais contraint à tout coller à la fin en espérant avoir fait tout bon ...
Je me suis donc résolus à ajouter deux longues vis avec boulons pour maintenir le tout. J’essaierais de me débrouillé plus tard pour masquer la tête des vis.

Au départ j'avais fait ce jolie plan à l'échelle 1 :


Mais finalement rien ne sait passé comme prévus et j'ai du tout modifier et ajuster en cours de route !

Comme j'avais un deuxième petit moteur en rab, j'en est profité pour désossé le premier. Le rotor a nu étant assez esthétique je vais le garder comme ça.
Par contre il me faudra remplacer les aimants du moteur d'origine. Car ce sont des petits aimants pas très puissant, courbe qui doivent se tenir très prés du rotor pour le faire marcher (et donc le cache !). A la place j'ai fait des essais avec des gros aimants ronds plus puissant (du genre que l'on achète pour les frigo) et ça marche. Ils sont même suffisamment puissant pour que je ne soit pas obligé de les mettre à vue. J'ai donc prévus de mettre un gros de 3cm de diamètre planqué sous la console, et un moitié plus petit sur la console en le déguisant en horloge.
Une chose est importante avec les aimants c'est leur positionnement par rapport au socle du moteur électrique. Voici ce que j'ai récupérer une fois le moteur démonté :


On y vois également deux pièces en plexiglas qui me servent à maintenir le socle à gauche et le bout de l'axe de tête à droite (elles me serviront également de cale entre deux plans de plexiglas).
Et donc ce que je voulais dire c'est que par rapport à ce socle les aimants doivent être placés à certains endroits. Tel qu'il est là sur la photo mes aimants (qui ne sont pas sur la photo) devrait être placé derrière la photo et devant la photo. S'ils étaient placés sur le mot "tête" et un autre sur le mot "rotor" ça ne marcherai pas.
Enfin bref si vous voulez tentez le truc tester différentes positions des aimants par rapport au socle ! (Vous verrez aussi sur le socle ya deux petits balais en métal qui doivent se placés de part et d'autre de l'axe ...)

Voici donc où j'en suis pour le moment.
Tout d'abord les différentes piéces :


Maintenant le tout une fois assemblé :



Certains morceaux de plexiglas n'ont pas encore étaient ajusté en longueur, idem pour les boulons.


( Pour voir tout les articles concernant ce projet cliquer sur "TARDIS"
juste là \downarrow )

Awalé

Aujourd'hui un Awalé. Vous savez c'est jeu africain avec des trous et des graines !
Je l'ai fait avec du châtaignier. Deux morceaux de parquet récupérer à la déchetterie.
Pour bien faire l'awalé aurrait du être un poil plus large (la moitè plus ça aurait était bien). Mais bon c'est le bois le plus court qui décide ...

Première étape creusage des trous à la gouge :


Ensuite pour gagner du temps sur la bordure j'ai d'abord fait les contours au ciseaux à bois sur 5mm de profondeur :


J'ai retourné la pièce et j'y ai passé le fer à araser de la défonceuse. Le guide à bille du fer (la partie grise en bas du fer) s'appuie sur les contours que j'ai déjà fait et le haut du fer bouffe tout le reste pour le mettre au même niveau : 


Un coup (avec un autre fer) pour arrondir l'extérieur :


Et enfin j'ai sculpté l'un des cotés extérieurs :


Des petit gonds, un coup de cire, des petits haricots rouges secs et c'est fini ...