dimanche 11 septembre 2016

Calebasse...

11 septembre 2016 :
J'ai des calebasses qui poussent dans le jardin. Ca y est je viens d'avoir des débuts de fruits.
C'était pas gagné car ya deux semaines ont à une 20 minutes de grêle, sur la fin des grêlons gros comme des demis balles de golf, les plants ont bien ramassé !




( c'est une piéce de 50 centimes à cotés)

Pour l’instant les fruits sont rikiki (cherchaient bien, en plissant les yeux, au centre !) :


Idéalement si elles arrivent à maturité j'aimerais pouvoir faire un banjolélé ou un ukulélé (le choix dépendra de l'épaisseur de la peau je pense, assez épaisse pour supporter le serrage de la peau -> banjo, sinon uku).

Pour le manche j'ai du zebrano, la touche du noyer et la table d'harmonie (si pas banjo) le même noyer. J'ai commencé à scié une planche fine pour la table, ça n'a l'air de rien mais avec l'arthrite au épaules j'en ai chié quand même :


Prochaine photo du fruit dans une semaine ...

18 septembre :


Decembre :
Un poil trop petite pour un ukulélé. J'en ferais sans doute des kalimba.
Je croise les doigts pour l'an prochain ...

dimanche 8 mai 2016

Cigar Box Guitar à 6 cordes

Mon beau-frère change la touche, le sillet et le chevalet de sa guitare. J'ai prévus de les récuper pour en faire une cigar box guitare.
Pour la caisse je vais utiliser une tentative raté de grosse kalimba que j'avais fait ya quelques années, son probléme en tant que kalimba était qu'elle ne résonner qu'avec les son grave, limite basse, les aigus eux était ridicules.
J'ai arraché la table d'harmonie et j'en ai prévus une autre, en bois de cagette.
Le manche et fait d'un collage de vieux hêtre moisi (traité contre).
Pour l'instant j'en suis là :


Voici une photo que j'ai besoin d'héberger quelques part pour poser une question sur un forum (je me demande où mettre un barrage) :


15 mai :
Finalement j'ai peut'être eu la main un peu lourde sur les barrages !?
Me rend pas bien compte :


J'en ai aussi mis des pitits aux esses pour éviter la casse.

La touche est un contre-plaqué peint en noir (elle viens de la guitare de mon beauf' qui la change). Je n'ai rien touché, même pas démonter les frettes. Pour la coller bien à plat je les placé sous le plan de travail de l'établis (dessous car comme ça si la colle coulée ce serait sur le manche) :


La voici fini :

J'ai sali les coins avec du café fort (peut'être pas encore assez !?) ensuite huile d'olive et cire pour parquet.

Pour la tête les cordes sont fixés aux anneaux, qui font aussi mannette. Le pas-de-vis fait que pour être auto-bloquant en serrant les cordes de droites et celle de gauche ne sont pas enroulés dans le même sens ..ou plutôt si, mais du coup les unes ressortent par dessus l'axe les autres par dessous enfin bref :


Verdict :
Le son est bon !
Pas de craquement aux serrages laissant présager d'une explosion futur de la table.
Le volume sonore est inférieur à une vrai guitare. Là on doit être un peu audessus du ukulélé. Sa fait une guitare qui dérangera pas trop les voisins quoi !

EDIT mars 2017 :
Finalement les anneaux c'est pas bon !
Moi j'arrivais à accorder avec ça mais ma soeur et mon beau-frère non. Peut'être trop de tension sur une guitare ?! Je les ai enlevé est mis sur un ukulele (moins de tension) ça le fait.
Pour celle-ci j'ai du changer et faire plus classique :


samedi 16 avril 2016

Fixer une peau sur une calebasse

Pour ma gourd-banjo et pour ma Gourdbanjoncelle j'ai du fixer et tendre une peau sur mes calebasses.
Le plus souvent ça se fait avec des petits clous de tapissier, mais j'aime pas trop l'idée. Peur que la peau et la calebasse se fende. En plus c'est pas réglable. Une fois qu'c'est fait c'est fait !
Certain perce la peau et tende les cordes mais ya un risque de déchirure.
En cherchant j'ai fini par tombé sur -ce PDF- trouvé sur le site d'une association : -Afric'impact-
Ça décris une technique du Mali. Simple, esthétique et efficace, le pragmatisme à l'africaine quoi !
J'ai essayer ici de faire un genre de mode d'emploi.
Prenez le plus comme une indication hein ! Ce n'est que la deuxième fois que je fixe une peau comme ça. C'est pour aider et donner une idée.

Avant de commencer il faut s'assurer que la calebasse tiendra le coup.
En renfort une fois j'ai collé des bandes de papier (voir -LA- tout à la fin) et une autre j'ai coller des bout de calebasse. Les bout de calebasse c'est pas mal, c'est bien solide. Parcontre faut les ajuster un à un au papier de verre mais c'est pas la mort. Ça se ponce facilement et pis l'intérieur n'étant pas plus dur que du petit sapin on n'est pas à un demi-millimétre prés (le serrage finira). ( voir -LA- )

Pour que la peau réagisse plus au réglage, qu'elle glisse sur les bords, je les ai un peu arrondis au papier de verre et j'ai frotté une bougie dessus. Je ne sait pas si c'est trés pertinent mais j'ai pas eu de probléme de ce coté là.

En matériel il faut prévoir 8 billes entre 10 et 12 mm et 8 petits bâtons qui serviront de manivelle de serrage (perso je les ai un peu cintré au centre façon sablier).
Il faut aussi un anneau solide. Le fil de fer d'un cintre ça l'fait. Un crochet à chaque extrémité pour le refermé. De la corde ou du tissu pour le rendre plus jolie.
Faut aussi de la corde (pour les définitives mieux vaut du synthétique genre polypropylène), une peau et une calebasse hein !

Première étape :
Le but de la première étape est juste de faire prendre les plis et la forme à la peau.

Alors ma corde définitive étant un peu trop grosse (4mm) pour bien marquer les plis autour des billes j'ai d'abord pris de la cordelette en coton d'environ 2mm. Ça marque mieux les plis.
Avant de faire tremper il vaut mieux faire une petite marque (la craie ou des pastel seiche (c'est comme de la craie !) ça le fait pour faire des repéres qui s'enleveront facilement) pour différencier la face interne de la face externe. Parce qu'une fois tremper la différence n'est pas flagrante ! Je l'avais pas fait et bah je me suis tromper de sens et j'ai du tout refaire.
Donc une fois le repére mis faites tremper la peau jusqu'à ce qu'elle soit bien souple. 1 ou 2 heure semble bien suffisant.
Préparer 8 longueurs de cordes avec des nœuds coulant au milieu.
Quand la peau est souple pausé la à plat et la calebasse par dessus comme là où elle devra être, tracer le contour du "tambour". Ensuite j'ai refait un cercle plus grand de 3 ou 4cm. Sur ce dernier cercle j'ai marqué l'emplacement pour mes 8 billes.
Placer les billes sur les repères et attraper les avec les noeuds coulant de l'autre coté.
Serrer bien, refaite un tour, un noeud simple et serrer bien (pas plus faudra pouvoir les enlever sans ciseaux quand même), il faut que la bille soit bien prise sinon elle s'échappera en cours de route et faudra tout reprendre .
Une longueur de corde par bille.


Une fois toute accroché ça ressemble à ça :


Poser la calebasse par dessus, placer l'anneau de serrage, attacher les cordes en fesant de simple nœud de lacet :


Retourner la calebasse et faite passer les bords de la peau pardessus les bords de la calebasse et commencer à la placer bien :


Ensuite on peut commencer à serrer un peu plus.
Soit en enlevant les noeuds de lacet un à un pour les refaire ensuite.
Soit en utilisant les petits bâtons pour serrer.
Ou mieux, un peu des deux.


Il est inutile de serrer à mort ! Déjà parce que les noeud de lacet ne tiendrais pas de toute façon et parce que pour l'instant le but et juste que la peau commence à prendre le plis.
Juste tendu ça suffira :

Même tendu il peut rester certain creux ou bosse par endroits. C'est pas grave !
Tend que la peau est majoritairement tendu c'est suffisant.

La méthode donné dans le PDF s'arréte à peu prés là. Ils font des vrais nœud à la place des lacets et utilise directement ces cordes là.
Moi je préférais faire autrement pour les cordes c'est pour ça qu'il y a une ...

Deuxième étape :
Le but est de mettre les cordes définitives et de finir.
D'abord on laisse sécher la peau, 1 jour devrait suffire. Pour que la peau durcisse en prenant les plis autour des billes.
Premier truc à faire, tracer les bords à recouper. Là il y une série de plis épais entre les billes qui forme une espèce de cerceaux épais qui fait tout le tour et est le premier à résister à la tension des cordes. Du coup il faut rompre ce cerceau en découpant des échancrures qui remontent audessus.



Détendez les cordes pour retirer la peau et couper aux ciseaux.
Là, pose de la première corde définitif à la place des cordes en coton. Elle fait tout le tour de la peau en attrapant les billes.
Pour chaque bille j'ai fait un nœud simple d'un coté, tour des deux brins de l'autre coté de la bille puis deuxième nœud simple. Ça suffit.


Pose de la deuxiéme corde définitive.
Il vaut mieux remouiller légérement le centre de la peau pour être à l'aise en la replaçant. Juste en passant une éponge mouillé, partout sauf sur les billes et leurs plis.
Là, en bleue sur la photo, j'ai réutiliser les précédentes cordes avec noeud coulant pardessus pour m'aider à maintenir l'anneau en place.
La deuxiéme corde est attaché par un noeud à l'anneau, ensuite j'ai placé 8 boucles pendantes :



En commençant par la première boucle on place les petits bâtons un à un en maintenant la corde tendu (pour pas que les bâtons retombent) d'une main. les bâtons ne sont pas tortiller, ils attrape juste l'autre corde.


Une fois qu'on a fait tout le tour on attache le dernier bout à l'anneau.
Vérifier une dernière fois que tout est bien placer, l'anneau, la peau. Faite glisser les cordes sur les bâtons et l'anneau pour donner du mou si ya besoin de déplacer des trucs.. et ensuite on peut commencer à serrer la peau en tournant les bâtons.
Même tendu il peut rester quelques petits creux ou bosse par endroits. C'est pas grave, le plus souvent en quelques jours (1 semaine maximum) ils finissent par disparaitre. Il peut être dangereux (pour la calebasse) de serrer à mort, il est plus prudent d'attendre de voir, tant que la peau est majoritairement tendu c'est suffisant.

Au final, avec les ouïs faites ça donne ça :


Gourdbanjoncelle 2 (suite)

Suite de la -PARTIE 1-

16 avril :
Les renforts sont arrivé en masse.
Ils ont faits tout le tour du périmétre et sécurisé toute la zone.
Tout avec des petit bout de calebasse c'est pratique. Faut juste les ajuster un peu en ponçant par-ci par là.




Collage du plaquage de tête. Tout mes serre-joins et ceux de mon beauf' y sont passé.


Une fois contouré, percé et poncé ça ressemble à un panda je trouve !?
Les joints sont pas térrible du tout. Le plaquage ça n'a jamais étais mon truc.


Les Ouïs, collage de renforts en cours pour l'une :



J'ai vernis l’intérieur de la calebasse et les bords des ouïs avec un vieux lasure. J'ai rajouté quelques goutte d'encre de chine à la 2° couche pour que se soit noir et non marron.



J'ai enfin collé la touche -pas d'photo-

Le padouk réagis super mal au ciseau. Le moindre petit contre-fil, même tout pitipiti, et il casse en d'dans.
Du coup pour faire les cotés j'ai scié plusieurs traits pour limiter la casse. J'ai dégrossi au ciseau, puis la rape en utilisant les traits d'scie comme repére de profondeur puis cale à poncer.


Pour faire le galbe du manche je me suis fait une cale creuse à coup de gouge, rape et bouteille de biére enrubanner de papier de verre pour finir.
Le ciseau étant toujours aussi incertain j'ai fait un mélange de rape et de cale à poncer. La cale me montrer où je devais encore bouffer du coup je passé la rape, puis la cale me montrer et ainsi de suite.
J'ai fait 5cm de rayon.




24 avril :
Je ne sait pas à quoi est censé ressemblait le sillet d'un violoncelle mais chez moi l'épaisseur et le sens des cordes a amener mon sillet en os à avoir une dentition de kraken :


 J'ai posé les mécaniques (ça pô étais évident car les ptites vis sont faite de cet espéce de métal mou que les tournevis adore grignoter. Impossible de finir de les visser sans foirer la tête de vis. J'ai essayer de pré-percer en plantant des petits clous puis en les enlevant, pô suffisant. Finalement ça c'est arranger à coup de pyrograveur ).
Finalement avec ses mécaniques en étoile et sa dentition de lapin crétin ça lui fait plus une tête de mort pirate qu'une tête de panda :



J'ai sculpté un petit peu le talon :



Pour le pied-cordier j'avais pô trop d'idée et pô trop envie de me casser la tête.
J'ai pris un morceau de buis je les laisser brute d'écorçage en bas, quelques coup de gouge plus haut, et tout bien poncer en haut. Pour faire un dégradé de travail... mmouais ...ça rendait mieux dans ma tête quand même. Bon pour l'instant ça f'ra le job.
 


J'ai découpé un chevalet vite-fait-mal-fait dans un bout de cagette et..
Verdict du premier essai :
Y a quand même vachement de tension ! La peau, pourtant bien tendu s'est enfoncé d'un bon gros centimètre alors que j'avais pas encore atteins l'accord standard (CGDA pour 70cm de diapason, le mien n'en fait que 63cm).
Les deux plus aigus ont sonné trés fort et trés violoncelle assez tôt.
Pour que les deux plus grave commence a faire quelques choses il a fallu que je ramène le chevalet trés haut, trés prés du manche :


Là G a sonné beau aussi. Mais C n'a pas fait mieux qu'une corne de brume (ça, plus la dentition du sillet, plus la tête de mort pirate, quand ma nièce m'a demandait comment j'allais l'appeler, tandis qu'il craquait de partout au fur et à mesure que je tendait les cordes, c'est venu tout seul : le Kraken ! ).
En faite l’intérêt de remonter le chevalet c'est que comme ça on peut jouer plus prés de lui et qu'au sortir de lui les cordes sont plus rigide (au milieu de la corde elle est plus souple, voyez ce que je veux dire ou c'est trop fouillis ?). Ce qui me semble plaidait pour un manque de tension des cordes.

Bon..

Je ne pense pas que le chevalet puisse rester aussi haut.
Je pense que ça mettrait trop d'effort sur une portion seulement de la calebasse (en plus c'est là, en haut, que ma calebasse avait déjà fendu).

Sur internet j'avais lus que la tension d'un violoncelle était entre 40 et 60 kg, pareil que les guitares basse si je ne m'abuse !?

mmh.. Alors déjà est ce que le manche peut supporter ça ?
Il est majoritairement fait de padouk.
Juste en dessous du sillet le manche fait 25x40mm.
Il est dans la moyenne nan ?!

mmh.. Il y a la possibilité de virer la corde la plus grave et rajoutait la plus aigu d'une guitare pour faire GDAE (au lieu de CGDA), ça f'rais moins de tension mais les même écarts.

mmh.. Pour soulager la peau ça pourrait peut'être le faire avec des renforts-barrage en bois sous la peau comme sur les n'gonis !? Je démonte la peau et j’intègre deux longueurs de noyer à la calebasse, parallèle aux cordes, pour encadrer le chevalet (sans le supporter directement non-plus ..quoi que !? Pourquoi pô !?) ... Je suis pas sur, j'y réfléchi encore mais pour l'instant je partait plutôt sur ça ...


1 Mai :
 J'ai posé des renforts inclus à la calebasse :


Cette fois la peau semble mieux tenir (ce n'est peut'être qu'une illusion des renforts ?!).
Les essais continus.

A prioris les renforts ne semble pas altéré le son. Ou alors ça ma pas sauté au oreille.

Même mieux sérré la cordes la plus grave (C2) ne rend pas terrible. En mettant une corde aigu de banjo le son rend mal (vilain crincrin) mais on n'entend malgré tout que ça résonnerai mieux (accorder en F#). Faudrait que je vois pour trouver une corde équivalente mais pour violoncelle (ou violon).
Les cordes D3 A3 rende super ! Sauf qu'ayant un diapason plus court je les ai accorder en E3 et B3. G2 sonne assez bien, pas autand que les deux autres mais ça va, elle est accordé en A2 (ou 3!?).
La taille de la calebasse doit faire que ça résonne dans cette zone là.

Ça sonne mieux et plus facilement en jouant prés du chevalet (genre à 10 cm) du coup j'ai quand même du placé le chevalet assez haut.
Je me dit que la hauteur des chevalets des vrais violoncelles et le cintrage de leurs caisses est probablement du à cette exigence là !? Pour pouvoir passer l'archet plus que pour des qualité sonores particulières.
A long terme si le chevalet est si haut il vaudrait mieux que je refasse un autre cordier plus long (comme sur les violoncelle) histoire d’économiser de la longueur de corde.

Je n'arrive pas encore à doser la tension du crin et la qualité de colophane à mettre. Du coup j'ai tendance à forcer et ça décroche du crin.
Peut'être que pour tenir le crin des "mâchoires" avec un profil en dents de scie des deux cotés fonctionnerai mieux. Faudra que je test ça...

mardi 8 mars 2016

La Gourdbanjoncelle

En testant un archer de violon sur mon banjo j'ai étais surpris de m'apercevoir que ça rendait super bien je trouve ! (sauf qu'on peut pas atteindre toute les cordes vu qu'elles sont toutes sur un plan, idéalement faudrait la touche et les sillet incurvé prévus pour)
Sur une guitare ça fesait trés basique. Mais sur le banjo ça fesait bien un son "profond", qui résonne fort et tout.
Du coup je me suis dit que s'il fallait faire un violoncelle du pauvre le principe de la peau tendu du banjo serait probablement plus intéressant qu'une caisse façon guitare !?

Et comme il me reste une grosse calebasse.. C'est partis ! Je vais tenter un genre de violoncelle façon gourd-banjo.

Alors là j'ai pô prévus de sculpté tout bien et tout comme pour ma gourd-banjo. C'est juste un essai. Si le son en vaut la peine je graverait pitêtre le talon histoire de dire mais à l'origine c'est juste un essai.

En bois j'ai pus trop grand chose. Me reste une planche de padouk 500x185x20mm et je prévois de combler se qui manque avec des planches de hêtre un peu moisi par endrois (vieille table de jardin) :


Dans mon idée la touche serait en padouk, ainsi que la tête, le renfort de manche et la "queue" (la barre qui traversera toute la calebasse).
Aprés la scie sauteuse voila les différents morceaux :

 Maintenant commence la longue et interminable tache chiantissime quand on a ni dégau ni calibreuse, juste une "table à poncer" :
le dégauchissage en vue du collage !
 J'ai lus que le padouk était gras et qu'il fallait le dégraisser à l'acétone avant de le coller. J'ai donc verser de l'acétone où je voulais coller puis j'ai essuyer avec du PQ. J'espére que ça suffira !?
J'ai commencer à coller le renfort à la queue :



12 mars :
Poursuite des collages et dégauchissages.
D'abord les cotés du manche en hêtre pourris :


Aprés dégauchissage du coté touche, coupe de biais et dégau de la coupe de biais, collage de la tête :


Il n'y a que les 5 petits rouges qui sert réellement le collage. Les autres serre-joint sont la pour tenir soit le manche soit les butées qui empêche aux pièces de glisser. Sans ça  les collages de biais se barre systématiquement en cacahuète ! La colle fesant office de patinoire les piéces suivent la coupe de biais et s'écartent l'une de l'autre. D'où les butées ...

25 Mars :
Mon première essai d'archet était trop lourd. Mon second plus simpliste :


Ne permettait pas de régler la tension du crin.
Mon troisième fait encore bricolo mais il devrait faire le job. Les crins sont serré grace à une vis et un insert. Le bec est collé et une autre vis utilise les 2mm encore libre de l'insert :







 Au passage j'ai retrouvé une vieille souche de buis. En la coupant en tranche elle s'avére assez joulie (trace de champignon gris/bleue) je ne sait pô encore où je l'utiliserais mais j'aimais bien !


Sinon j'ai collé des renforts par-ci par-là et j'ai fait les entailles pour passer la queue :




30 mars :
 Au départ je voulais faire une tête ajouré, 'vec les mécaniques planté par le coté, mais je pensais que les méca que j'avais commandé serait sensiblement de la même taille que celle de guitare. Hors ...


C'est celle de gauche. A droite c'est une pour guitare.
Elle est ÉNORME ! C'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap !
Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule !
Bref faut que je revois ma copie. Plus d'ajouré par le coté. Par l'arrière, standard. Et même là, la tête que j'ai laissé est un peu trop étroite. Si je voulais les mettre il faudrait que je la laisse toute rectangulaire avec les méca collé les unes au autre, et à condition de pas se foiré au perçage !
Donc j'ai fouillé dans les chutes et j'ai rajouté des joues à ma tête :


Ensuite j'ai du enlever de l'épaisseur. 20mm c'était bien pour ajouréparlcoté mais main'nant faut 16 ou 17 mm.
J'ai d'abord essayer la scie mais arrivé à la moitié elle a réussi à trouver la lumiére du jour et s'est sauvé.
Du coup rape et cale à poncer.
Dans la foulée j'ai prévu de tenter un plaquage de tête en buis. Du coup faut que se soit bien plan.. et bah dégauchir avec une cale à poncer c'est chaud !

Pour le plaquage de tête j'ai pas de morceau suffisament grand, du coup y'en aurra 4.
J'ai pris une tranche de 7mm, bien poncer les 2 cotés et "l'axe à coller" et fendu en deux à la scie à métaux.
Pour les coller j'ai clouer de petit clou pour caler la première moitié. Ensuite j'ai posé l'autre moitié, j'ai tracer le contour au critérium puis j'ai cloué des nouveaux petits clous pour caler la seconde mais cette fois je les ai cloué sur les traits de crayon, de sorte qu'il y a la moitié de l'épaisseur du clou qui bloque un peu. C'est pour que ça presse "l'axe à coller".
Aprés j'ai rentré les piéces en biais et j'ai rajouté des serres-joints pour les plaquer à la table (c'est du strat la colle prend pas vraiment dessus) :




Même manége pour les deux autres et pour le collage des quatre ensembles :


En fesant comme ça je me retrouve avec les cotés poncés du coté qui sera coller sur la tête (tant mieux) le coté apparent est encore brut de sciage et comme je suis pô équipé pour poncer/calibrer des morceaux de cette épaisseur (2-3 mm) je vais devoir attendre de l'avoir coller pour pouvoir le faire. Du coup ça sera la surprise ! Je pense que ça ressemblera à une tête de panda ...on verra.

J'ai grossiérement dégrossi la jonction talon calebasse.
Étant donné qu'avec ma gourd-banjo la calebasse c'était courbé un peu plus une fois tendu la peau je vais attendre d'avoir fixer la peau pour finir la jonction.


J'ai commencé à fixer la peau. J'ai pris des photos mais je vais les posté plus tard, toutes celles de la peau, pour faire un genre de mode d'emploi.
Je l'ai fait le soir, éclairé par l'ampoule, le lendemain à la lumière du jour je me suis rendu compte que j'avais inversé la face interne et externe de la peau.. je redémmonte, retrempe, recommence. Quelques heures plus tard je me suis aperçus que la calebasse commencer à fendre... J'ai tout démonter. Demain collage de renfort !

-Fixation de la peau-
-SUITE-