vendredi 14 avril 2017

Fabriquer des tourillons

Premièrement pour faire des tourillons il faut choisir un morceau de bois avec un fil droit. Sinon il a des chance de se casser et en plus de ça, comme il va chauffer un peu en le fabricant, il peut se courber pendant qu'on le fait.
Il faut faire un petit bâton, avec le fil droit, assez proche des dimensions voulue (un peu au-dessus).
Ensuite on bouffe les arrêtes sur 2 ou 3 cm d'un coté pour que le mandrin de la perceuse puisse le choper. De l'autre coté on taille un peu en pointe (on peut aussi commencer à bouffer un peu les arrêtes sur toutes la longueur).
Ça donne ça :


Lorsqu'on le place dans la perceuse il faut vérifier qu'il tourne droit. si ce n'est pas le cas desserrer le mandrin et déplacer le pour jusqu'à trouver une bonne position (dans l'absolue on peut quand même le faire s'il tourne en excentré mais c'est quand même plus simple et plus propre s'il est centré et droit).

Deuxième étape on coince le couvercle d'une boite de conserve avec une petite plaque (genre cagette) derrière dans un étau et/ou avec des serre-joins.
On perce des trous de taille différentes avec des mèches à métaux.
Avec des diamètre se réduisant de demi-millimétre en demi-millimétre. 1 mm ça passe encore mais selon les bois ça force quand même, pis ça a tendance a chauffer et bruler.
N'enlever pas les barbelures métalliques autour des trous, car c'est elles qui vont faire le gros du djob en faites !
Puis on fait passer le tourillons dedans en fesant tourner à fond :


Ça demande un petit coup de main. Avant de vous lancer avec des bois précieux faites des test avant hein !
Le truc c'est juste qu'il faut avoir un avancement et un retrait régulier. Si on s’arrête en chemin ça creuse au même endroit.

On obtiens ceci :


Alors, si on le laisse tel quel un tourillon fini dans un trou de 6mm peu entrer en force dans un trous fait avec la même méche, mais seulement a grand coup de marteau ! ..avec pas mal de risque de casse (surtout si le fil est pas droit).
En plus de ça il peut y avoir un phénomène d'écrasement du bois lors du tournage. Une fois humidifier par la colle le bois se désécrase, se regonfle un peu, et du coup y veut pus rentrer dans le trous !
Pour éviter ça je mouille le tourillon (à l'eau) pour ensuite le repasser dans le dernier trous. Et encore aprés je ponce un peu le tourillon jusqu'à ce qu'il rentre tout juste et sans trop forcer dans son trou.
J'avais essayer de finir avec un trous de 0,5 mm plus petit que le vrai mais le tourillon était trop petit aprés.
Il ya aussi une différence entre les trous fait à la méche à bois et celle à métaux.
Quoiqu'il en soit pour le final faut quand même mesurer tester ajuster etc. Mais la bidouille est bien pratique quand même.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire